Assaoudia XXIe s.=XVe h.
February 23rd, 2007
Assaoudia show the Kingdom of Saudi Arabia as it is today, fifteen centuries after the emergence of Islam, despite the fact that the birth place of the prophet Mohammad was hermetic to photography until a year ago. Indeed, it is only in July 2005 that a civil law made the practice of photography legal in the kingdom, going as far as inviting tourists to travel to the country with their cameras.

Alors que l’Arabie Saoudite était la dernière destination imaginable pour moi, un homme d’affaires saoudien, mécène et collectionneur d’origine irakienne, m’offrit, lors d’une rencontre, la possibilité d’organiser l’exposition de mes photos à Riyad.

Après avoir réuni les multiples papiers nécessaires à l’obtention d’un simple visa de touriste, j’arrivai enfin à Riyad pour un premier repérage des lieux où allait être exposé mon travail, Mes Arabies, présenté dans le cadre du Festival inter-arabe : “Riyad, capitale culturelle dumonde arabe.” Durant cette visite, je fus présenté aux responsables de la King Abdullaziz Library, et ils me firent visiter les lieux qui allaient accueillir mon exposition.
 
Mon deuxième séjour en Arabie Saoudite fut, lui, officiel. Après le vernissage de mon exposition, je pus prendre connaissance du fonds photographique constitué par cette institution, et c’est là que me vint l’idée de créer un Centre pour l’image.

C’est ainsi qu’une année plus tard, je m’installai avec ma famille à Riyad pour travailler à la conception et à l’installation de ce centre. Le défi pour moi était, premièrement, de mener à bien mon mandat, c’est-à-dire d’installer une structure professionnelle consacrée à la photographie malgré la réticence et la lenteur d’une administration très hiérarchisée ; deuxièmement, de poursuivre mon travail photographique personnel et découvrir le pays le plus librement possible. J’employai beaucoup d’énergie à contourner la censure, à obtenir les autorisations indispensables pour photographier, et je dus user de toute ma diplomatie pour voyager avec des accompagnateurs imposés par la Garde nationale.

J’ajouterai enfin que vivre et travailler en famille dans ce pays me permit de découvrir la vie quotidienne des familles saoudiennes et de fréquenter le monde des travailleurs expatriés. Je pus aussi faire des rencontres intéressantes avec des femmes saoudiennes militantes qui se battent contre tous les interdits imposés par les lois. Ainsi cette photographe qui organisa, en 1991, une manifestation pour que les femmes puissent accéder au permis de conduire. A cause de cela, elle dut s’exiler pendant dix ans à New York, après avoir vécu l’humiliation de voir tous ses négatifs détruits ou brûlés par la police des mœurs !
 



[Back]

Photo Categories


Popular Search

Mogadishu communication war man women woman mosque children market religion capital city port beirut poverty camp islam


Options

Flash View:


Menassat - Arab Media News

Arab Media Community


Featured Photographers

Samer Mohdad
Sheryl Mendez
Caroline Poiron
Hadeel Alramly
More Photographers


Sign up for a one year subscription and get 45 downloads for
Only €5000.00 /year!
Signup Now
Create an account to use special features like lightbox, email to a friend, and much more!

Signup Now
Sell Your Photos!

Photographers can now sell their photos thru our site.

Signup Now